Le fait de faire une sieste chaque jour après le déjeuner vous aide t-il vraiment à être plus productif pour le reste de la journée ?

L’art controversé de la sieste

Evidemment, tout le monde aurait envie d’y croire, quand bien même la sieste à la mi-journée a ses adeptes, et ses détracteurs. Les adeptes affirment que la « power nap » comme elle est nommée outre-Atlantique recèle de bienfaits évidents, tandis que les autres craignent qu’elle ne vienne grapiller un temps précieux. Dans les faits, les choses ne sont ni toutes blanches, ni toutes noires. Nous évoluerions ainsi dans une sorte de zone grise. En avril 2018, Nokia Digital Health publiait une étude sur le sommeil et les français. En résultait que les français dormaient en moyenne 7h25 par nuit, soit une quantité suffisante pour être alerte en journée. Et donc, éviter de passer par la sieste.

Pour autant, nombreux sont les spécialistes à s’écharper sur la question. Du point de vue de la spécialiste du sommeil Christabel Majendie, la sieste au bureau présenterait des avantages certains : « une courte sieste en cas de pic de fatigue au travail amène […] à performance augmentée et à des capacités de mémoire restaurées ». Attention toutefois aux siestes qui dureraient : « si vous faites une siestes en journée, ne dépassez pas les 20 minutes ». Sans cela, vous risquez de dérégler votre rythme circadien. Yuri Elkaim, l’auteur à succès spécialiste des questions de perte de poids et de santé, partage le même avis : la power nap boosterait les capacités de mémoire, d’apprentissage, tout en diminuant sensiblement le niveau de stress.

Attention aux siestes trop longues

A contrario, la sieste après manger affiche également quelques déconvenues. Des siestes mal maîtrisées, trop longues, peuvent vous rendre sujet à une certaine forme d’inertie due au sommeil. En vous réveillant à un moment inopportun pour votre cycle de sommeil, votre corps ne se réveille pas complètement, vous êtes alors sujet à la mauvaise humeur, et vous sentez groggy. Voir plus fatigué qu’avant d’avoir fait votre sieste. Et c’est sans parler du fait que la sieste peut venir empiéter sur votre planning, vous obligeant à travailler plus tard le soir. Et donc à décaler vos horaires, puis à retarder votre heure de coucher. Alors, la sieste, oui, mais de temps en temps ?