Territoires Agiles

Le Lab’O à Orléans, un écosystème conjugué en mode participatif

Le Lab'O Orléans 3-3 MINS READ
by La Rédaction

A Orléans, une initiative portée par des startupers a permis la création d’un véritable écosystème numérique : le Lab’O.

Le Lab’O, un véritable écosystème numérique à Orléans

Ici, l’agglomération et le Conseil Départemental ont été les principaux financeurs du projet en aménageant en bords de Loire un véritable campus, dans la friche d’un ancien laboratoire pharmaceutique récemment fermé. Ils auraient pu gérer seul, mais ont eu la sagesse de comprendre que les entrepreneurs étaient les mieux placé pour inventer un nouveau modèle de gouvernance partagée. C’est ainsi que le Lab’O est lancé en 2016, autour d’une seule philosophie : accélérer la croissance des startups par un système « gagnant – gagnant ».

La gouvernance du lieu est pensée de la même manière. Elle est donc partagée entre 2 entités. La première prend la forme d’un conseil de tribu, composé de résidents élus par les résidents. Sa mission est de se faire la voix des autres résidents, de créer une charte définissant les rôles et responsabilités de chacun et de piloter la structure en s’appuyant sur la cellule opérationnelle.  La seconde entité, une cellule opérationnelle, est chargée d’appliquer les décisions du conseil de tribu et de gérer le quotidien au Lab’O.

Ces entités doivent intégrer certains satellites, tels que l’écosystème tourangeau et orléanais, les partenaires institutionnels et le propriétaire du lieu (l’Agglomération d’Orléans).

Dans son ensemble, le projet est une réussite, et il donne à ce lieu une attractivité qui bénéficie autant de l’appui des acteurs publics du développement économique, présents dans les locaux, que de l’appui des nombreuses entreprises et des collectifs d’entreprises qui s’y sont installés ou gravitent autour du lieu.

L’offre du lieu et les nouvelles initiatives sont donc promus par les entrepreneurs eux-mêmes. L’accompagnement des jeunes entreprises est un point fort de l’attractivité du projet. Gagnant gagnant donc mais aussi économique et durable car l’écosystème croit vite. En effet, un écosystème qui fonctionne attire à lui de nouveaux acteurs qui savent que leur voix sera entendue, qui savent aussi qu’ici bouillonnent de nouvelles rencontres, de nouvelles collaborations, etc.

De celles qui produisent les startups qui réussissent à la croisée du numérique et d’un métier, d’un enjeu, d’une filière. Au Lab’O c’est notamment Le Village By CA qui y a flairé le climat favorable et s’y est installé. Un mariage heureux entre une action publique plutôt ambitieuse, mais respectueuse de l’initiative des entreprises. Une clé, selon nous, de la réussite d’un écosystème agile.