heures supplémentaires

Les heures supplémentaires mauvaises pour votre carrière ?

Prendre l’habitude d’effectuer des heures supplémentaires au travail serait-il finalement nocif pour sa carrière ? C’est en substance ce que tend à prouver cette étude publiée par la réputée City University of London.

Les heures sup’ à proscrire ?

Travailler en dehors des heures définies, ce ne serait pas donc pas une si bonne idée. Et tant pis si les projets en cours n’avancent pas aussi rapidement que prévu. Une étude britannique de la City University of London alerte ainsi sur les dangers potentiels des heures supplémentaires. Conjointement dirigée par Argyro Avgoustaki, professeure de gestion assistant à l’ESCP Europe Business School de Londres et Hans Frankort, maître de conférences en stratégie à la Cass Business School, l’étude en question aura adjoint les données de deux enquêtes portant sur les conditions de travail, réalisées en 2010 et 2015. En somme, de quoi regrouper les témoignages de 51 895 salariés de zones d’activités variées, et évoluant dans 36 pays d’Europe. En ressort au final que les heures supplémentaires engrangeaient des effets néfastes sur les salariés, de même que les tâches trop intenses.

Des risques de burn-out bien réels

Les raisons invoquées sont claires : une charge de travail trop soutenue déclenche des facteurs de stress, d’anxiété, de fatigue, voir dans certains cas des dépressions et burn-out. Alors, faut-il lever le pied pour espérer avancer dans sa carrière ? Oui, selon Argyro Avgoustaki. Interrogé par Insider, il explique que les heures supplémentaires font « décroître la qualité du travail, et donc les opportunités d’évolution professionnelle ». L’étude évoque une réponse face à ces risques de déperdition : laisser plus de liberté aux employés. « Les salariés profitant d’une plus grande liberté dans l’organisation de leur travail affichent un taux de stress moindre, et un taux de satisfaction professionnelle plus élevé ». Egalement, cette liberté donnerait court à une plus grande implication de la part des salariés. Alors, faudrait-il finalement se limiter au sacro-saint neuf/dix-sept pour être à la fois efficace et heureux au travail ?

Les commentaires ne sont pas autorisés

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boîte mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :

© 2019 neufdixsept | Tous droits réservés | Mentions légales | Politique de confidentialité