La sacro-sainte téléconférence sera-elle bientôt remplacée par une solution exploitant la réalité augmentée ?

Les réunions réinventées grâce aux hologrammes

En 2019, le CES, soit le salon de référence consacré à l’innovation technologique, aura pris des airs de laboratoire de l’innovation. Le futur du travail fut largement évoqué dans les allées du Consumer Electronics Show, et la preuve aura été donnée par l’exemple des français de Mimesys. Récompensée par le grand prix du jury lors de l’édition 2017 de Laval Virtual, la firme a mis sur pieds une solution qui pourrait bien participer à la démocratisation des réunions par hologrammes.

Dans les grandes lignes, il sera possible d’organiser des réunions à distance, et de voir les hologrammes de ses collaborateurs agir en temps réel autour de soi. Plus encore, il sera offert d’interagir en temps réel et en équipe avec des éléments en 3D. Davy Loots, le CTO de Mimesys, précise les possibilités de cette solution : « Nous avons pour objectif de changer la façon dont les gens communiquent, et travaillent ensemble à distance. […] Exploiter les capacités de nouveaux terminaux […], des casques de réalité augmentée, permet d’intégrer le facteur humain à l’interaction à distance comme jamais auparavant. Ceci est rendu possible par la capture et l’affichage des gens comme des hologrammes deux-mêmes, en 3D ». Cette expérience aux allures futuristes demandera par contre l’utilisation de la 5G, seule solution tangible pour offrir une bande passante élevée, indispensable pour réduite la latence d’une expérience de réalité augmentée en temps réel.

Conscient des avantages de sa solution, Rémi Rousseau, le CEO Mimesys, évoque les apports d’un tel format de réunions : « Alors que de nouvelles manières de travailler, plus flexibles, arrivent, nous ne sommes pas encore en mesure de proposer le même engagement dans les échanges humains. En tout cas pas de façon comparable aux échanges face à face. Les communications par hologrammes seront une étape nécessaire pour réduire les voyages d’affaires, à la fois couteux et dommageables pour l’environnement ».

La vidéo relayée ci-dessous vous donnera une idée plus précise de la technologie, et des promesses qu’elle renferme. Mimesys espère être en mesure de vendre son concept aux entreprises en premier lieu, mais également au secteur de l’éducation ainsi qu’aux musées.