La mue des espaces de travail est amorcée, et la nouvelle étude publiée par Parella/Esquisse se charge de le prouver. D’ailleurs, s’il fallait ne retenir qu’un seul chiffre de cette enquête, ce serait celui-ci : 39 % des entreprises interrogées ont déclaré que leur aménagement ne correspond toujours pas à leur stratégie. Plus encore : parmi ces 39 %, 71 % estiment que l’organisation des espaces n’est pas adaptée aux nouveaux modes de travail (contre 60 % en 2017). Il est donc évident que les codes de l’entreprise tels qu’ils sont actuellement appliqués sont amenés à évoluer en profondeur. Cette évolution passera irrémédiablement par la mise en place d’une stratégie impliquant l’immobilier.

Quand les nouveaux modes de travail bousculent les codes de l’entreprise

Acteur incontournable du conseil en immobilier d’entreprise et en aménagement des espaces de travail 100 % dédié aux utilisateurs, Parella/Esquisse publie la seconde édition de son étude annuelle sur les modes d’aménagement des locaux d’entreprise et nouveaux modes de travail. Ce travail évoque entre autre la façon dont les nouveaux modes de travail viennent bousculer et transformer les modes d’aménagement. D’ailleurs, l’étude de Parella/Esquisse met en exergue le fait que près de la moitié des services de direction intègrent désormais dans leurs stratégies immobilières la possibilité pour leurs salariés de travailler en dehors de l’entreprise. Et ça n’a rien d’un hasard : à l’horizon 2028, les entreprises imaginent leur siège social non pas en lieu de travail de référence, mais en porte-drapeau de la marque employeur.

Le défi pour les entreprises se dessine donc sur plusieurs tableaux, et elles sont dès à présent amenées à devoir répondre à des problématiques centrales, bien que trop souvent sous-estimées. Comment à la fois conserver l’adhésion et le sentiment d’appartenance des collaborateurs à leur entreprise tout en s’accordant avec les nouveaux modes de travail ? Comment anticiper/concilier les nouveaux besoins en bureaux et les nouveaux usages ?

Et si après tout, la solution était de penser différemment l’immobilier ? C’est cette dernière piste qui se voit mise en avant par l’étude Parella/Esquisse, qui livre les résultats d’une enquête réalisée auprès de plus de 200 grandes entreprises (enquête « Modes d’aménagements des locaux d’entreprise et nouveaux modes de travail » réalisée du 26/06 au 06/09/2018 auprès de 212 PME et entreprises de + de 100 salariés en majorité franciliennes).

Parella/Esquisse

La transformation des organisations et des espaces de travail est en marche

Les conclusions de l’enquête sont sans appel : parmi les bouleversements qui impactent principalement l’immobilier d’aujourd’hui, ce sont les nouveaux modes de travail qui arrivent en première position (72 %), suivis du digital (51 %), et des nouvelles aspirations des salariés (52 %). La concurrence accrue (45 %) et l’arrivée des millennials (41 %) n’interviennent qu’ensuite. À l’heure actuelle, 85 % des salariés travaillent depuis le siège social de leur entreprise.

« La transformation des organisations et des espaces de travail est en marche, avec une forte accélération ces 12 derniers mois. Chaque entreprise, au travers de sa culture, son ADN, exprime des besoins spécifiques, aussi bien pour ses clients que pour ses collaborateurs. Il faut donc faire preuve de créativité pour concilier les enjeux sociaux et immobiliers qui lui sont propres. Nous nous efforçons d’apporter des solutions intégrées et des concepts innovants tant en termes de lieux que d’aménagements intérieurs », explique Bruno Amsellem, associé chez Parella.

Et si ce ne sont plus uniquement des leviers financiers, mais bien humains qui poussaient les entreprises à réaménager leurs locaux pour renforcer l’engagement des collaborateurs, booster la créativité et développer la transversalité, il n’empêche : l’enquête montre que les entreprises voient les nouveaux modes de travail comme des atouts de compétitivité et de rentabilité (71 %), de productivité (69 %) et d’engagement (65 %). Attention cependant. Mal maîtrisés, ils peuvent influer négativement sur le sentiment d’appartenance à l’entreprise (32 %) ou nuire à l’intégration des collaborateurs (47 %).

Les nouveaux modes de travail favorisent d’ailleurs l’adoption et le déploiement du flex office : 22,5 % des entreprises l’ont déjà mis en place, et 61 % se disent prêtes à franchir le pas.

« Pour adopter le Flex office, il est primordial de trouver le juste équilibre entre les espaces collaboratifs et individuels. Pour que la transition s’opère en douceur, les entreprises doivent communiquer auprès des salariés en les impliquant bien en amont et définir une pluralité de lieux qui doit s’adapter à différentes situations », explique Bruno Amsellem.

Parella/Esquisse

Quelle vision du siège social dans 10 ans ?

A noter enfin que l’étude Parella/Esquisse ose dévoiler une vision du siège social d’une entreprise dans 10 ans. 65 % des services de direction l’envisagent comme un Hub et 59 % le voient comme un lieu de travail de référence. Preuve que l’immobilier d’entreprise est amené à évoluer en profondeur : d’ici une décennie, les espaces flexibles, les tiers-lieux (dont les espaces de coworking) pourraient représenter jusqu’à 10 % des espaces de bureaux en France.

« Les nouveaux modes de travail poussent les entreprises à s’affranchir des frontières de leur immobilier traditionnel, à faire vivre leur marque employeur en mode agile tout en conservant un lien fort avec l’ensemble des collaborateurs : des lieux de travail variés et davantage d’espaces polymorphes. Cette transformation profonde doit être anticipée et accompagnée pour répondre à l’ensemble des enjeux auxquels doit faire face l’entreprise », conclut Bruno Amsellem, associé chez Parella.

Rendez-vous aux neufdixsept du Future of Work

Axelle Baillet, Directrice du développement Parella/Esquisse et Bruno Amsellem, Associé Parella/Esquisse, seront présents les 14 et 15 novembre 2018 lors de notre événement Les neufdixsept du Future of Work, organisé à Paris, chez Morning Coworking Clichy.

Axelle Baillet interviendra dans le cadre de la table ronde « La grande mue des espaces de travail est engagée, point de vue croisé des créateurs et des utilisateurs » à 14h20 le 14 novembre, puis le 15 novembre à 13h30 avec Bruno Amsellem lors de la conférence « A quoi ressemblera le bureau du futur : visions croisées de l’avenir du bureau ». Bruno Amsellem interviendra le 15 novembre lors de la conférence « A quoi ressemblera le bureau du futur : visions croisées de l’avenir du bureau » à 13h30. L’étude Parella/Esquisse sera évoquée dans le détail dans le cadre de la table ronde « A quoi ressemblera le bureau du futur : visions croisées de l’avenir du bureau ».

Pour vous inscrire à l’événement, suivez ce lien. Les places sont gratuites !

À propos de Parella

Fondée en 2009, Parella aide les organisations de toutes tailles et de tous secteurs à déployer des stratégies immobilières performantes et des espaces de travail inspirants : stratégie et étude d’opportunité dans le cadre de projets immobiliers ou d’aménagement des espaces de travail, recherche et négociation de locaux, renégociation de baux, cession et sale & lease-back, projet d’aménagement ou de construction de bâtiment, évaluation, gestion de parcs et de baux, accompagnement au changement et au dialogue social. (http://www.parella.fr/) – (http://www.esquisse-officedesign.fr/)

CA : 31,5 M€ — doublement des effectifs en 2 ans : 70 collaborateurs +de 200 000 m2 traités/an.

Parella/Esquisse Parella/Esquisse