Bruno Amsellem Parella Esquisse

Bruno Amsellem (Parella – Esquisse) : « Nous sommes en période de transformation profonde des organisations »

L’immobilier d’entreprise a d’ores et déjà amorcé une mutation en profondeur. Désormais dans l’obligation de s’adapter aux nouveaux modes de travail, les entreprises vont devoir faire face à des défis inédits. Nous avons débattu de ce sujet avec Bruno Amsellem, associé du cabinet de conseil en immobilier d’entreprise Parella – Esquisse.

Le flex office, un défi de taille pour les entreprises

Face aux caméras de neufdixsept, Bruno Amsellem est donc revenu sur ces nouveaux défis auxquels vont devoir ou font déjà face les entreprises happées dans une mutation profonde des espaces de travail : « De nombreux défis se présentent aux entreprises aujourd’hui […] Nous sommes en période de transformation profonde des organisations. Avant de parler d’espaces de travail ou d’immobilier transformant ou transformé, on s’aperçoit que ce sont les organisations elles-mêmes qui évoluent fondamentalement. A ce titre, elles vont avoir des impacts sur la partie aménagement et sur la partie immobilière. » Et d’ajouter : « Pour faire face à ces transformations, une entreprise doit veiller à ce que certaines conditions soient requises. Tout d’abord, de s’assurer de bien décrire quels sont les besoins, de l’identifier sur différents sujets, que ce soit sur des sujets RH, sur des sujets techniques. »

L’exemple le plus concret de transformation étant sans doute celui du flex office. Populaire au sein des entreprises en pleine réflexion, il nécessite néanmoins un travail important en amont, comme l’explique Bruno Amsellem : « L’aventure du flex office, oui ! Il faut se poser la question en tous les cas, c’est certain. Une certitude néanmoins : ne pas être dogmatique. Ne pas se dire « Voilà, je le déploie quoiqu’il arrive ». […] Au contraire, lorsque l’on met en place du flex office pour certains de nos clients, nous préconisons de bien identifier quels sont les besoins en fonction des entités, des métiers, des services. » Derrière cette stratégie se cache bien souvent une volonté pour les entreprises de redistribuer leurs surfaces de travail : « La redistribution des surfaces est un élément très important dans la phase de stratégie workplace. […] On s’aperçoit aujourd’hui que l’objectif n’est pas forcément d’optimiser ses coûts. Certains objectifs sont aussi de redistribuer des surfaces différemment, de les occuper différemment, d’offrir plus de services aux collaborateurs. Tous ces lieux doivent être conçus et prévus au sein d’un immeuble. »

L’intégralité de notre entretien avec Bruno Amsellem est à consulter ci-dessous.La seconde édition des neufdixsept du Future of Work prendra place le 6 Juin 2019, à Paris. Il y sera à nouveau question de défricher les problématiques engendrées par le futur du travail dans son ensemble. Vous pouvez d’ores et déjà réserver vos places en vue de l’événement.

Rappelons également que Parella-Esquisse a récemment dévoilé son livre blanc sur le Change Management. Cette publication donne les clés et les règles à appliquer pour structurer l’accompagnement humain des transformations de l’environnement de travail. Nous vous invitons d’ailleurs à la télécharger en suivant ce lien.

Les commentaires ne sont pas autorisés

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boîte mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :

© 2019 neufdixsept | Tous droits réservés | Mentions légales | Politique de confidentialité